mardi 18 février 2014

225 Les artisans indélicats de la politique et de l'économie

Très nombreux hélas sont ceux qui ont un jour eu affaire à des plombiers, garagistes ou serruriers indélicats. Quand un robinet goutte, on change la salle de bains. Quand on remplace une serrure on fait payer juste pour ça 5000 euros. Quand on s'occupe d'une voiture, que la réparation soit bien faite, mal faite ou pas faite du tout, c'est le même prix... Ce sont là des propos qui reflètent les abus fréquents rencontrés.

Eh bien, en politique et en économie c'est pareil. Les « grands » politiques, les « grands » financiers nous font de splendides discours. Et nous facturent leurs services comme le serrurier indélicat qui prend 5000 euros pour remplacer juste une serrure. Et, à l'image du garagiste indélicat, le « travail » qu'il a promis de fournir est bien fait, c'est rare, mal fait, c'est fréquent, ou pas fait du tout, ça arrive. Et en tous les cas c'est le même prix.

Songez-y, quand ces messieurs-dames vous expliqueront, par exemple, pourquoi il faut vous serrer la ceinture pour payer leur fameuse dette. Qu'ils ont contracté en votre nom et qui les a bien engraissé, eux et leurs amis. Rappelez-vous du plombier qui change la salle de bains alors qu'il s'agit seulement d'arrêter un robinet qui goutte.

Les politiciens et financiers régnants sont les artisans indélicats de la politique et de l'économie. Vous êtes leurs clients grugés. Réveillez-vous ! Arrêtez d'entretenir à très gros frais ces incapables qui aiment trop l'argent. On peut d'ailleurs se demander s'ils aiment autre chose que l'argent. Quand on voit qu'ils sacrifient tout à son culte, y compris, par exemple, le services d'urgences de l'hôpital Hôtel Dieu de Paris.

Cherchez les bons artisans. Mais ayez toujours un œil sur eux. Et, au premier soupçon, licenciez-les. Être toujours volé n'est pas une fatalité. 

Aussi étonnant que ça puisse paraître, de même qu'il existe des plombiers, serruriers ou garagistes honnêtes et compétents, il existe aussi des politiciens et des économistes honnêtes et compétents. A vous de les trouver.

Basile, philosophe naïf, Paris le 18 février 2014

Aucun commentaire:

Publier un commentaire