samedi 19 mai 2018

997 Au Bistrot littéraire des Cascades

C'est un petit café paisible
Sur une petite place ensoleillée.
Il y a là
De la jolie musique,
Une horloge bleue,
Un poulpe bleu
Dans un coin
Près de la caisse.
Et aussi
Plein de bouteilles
Et de verres,
Et plein de livres.
La serveuse aujourd'hui
S'appelle Laura.
Elle est comme
Une merveilleuse perle de couleur
Vivante
Aux épaules nues,
Au long et large
Pantalon
Plissé noir.
Virevoltant
Dans l'écrin du café
Qui lui tient lieu
De coquillage.
Laura remplit prestement
Les tasses à café
Et aussi avec les verres d'eau
Car il fait chaud.
Et je lui demande
Depuis combien d'années
Elle laisse pousser ses longs cheveux.
Puis je lui écrit
Ces quelques mots
Que j'échangerais
Contre le plus merveilleux
De ses sourires.

Basile philosophe naïf, Paris le 19 mai 2018

Aucun commentaire:

Publier un commentaire