samedi 12 mai 2018

985 Un soleil au Moulin à Café

J'ai vu au Moulin à Café
Une dame élégante
Vêtue de jolies couleurs.
Mais je n'ai pas vu son visage,
À sa place
Brillait un petit soleil éblouissant.
Et puis j'ai compris
Que ce soleil
C'était le sourire éclatant de Marie.

Basile philosophe naïf, Paris le 4 mai 2018




Autre version, plus longue, finalisée début 2019 :


 Un soleil au Moulin à Café

J'ai vu au Moulin à Café
Une dame plus élégante
Qu'un paradisier
Chantant l'amour au printemps.
Mais je n'ai pas vu son visage,
À sa place
Brillait un petit soleil éblouissant.
Et puis j'ai compris
Que ce soleil
C'était le sourire éclatant de Marie.
Quand je le vois
Elle est pour moi
L'Aphrodite parisienne,
La déesse de beauté
De nos contrées,
La plus belle femme
Du monde entier.
Basile philosophe naïf, Paris le 4 mai 2018

Aucun commentaire:

Publier un commentaire