dimanche 18 novembre 2018

1095 Voyage au pays de la douceur

J'ai envie de te voir nue.
Nue.
Vêtue seulement de ta chevelure.
Ta peau,
Comme une grande carte de géographie.
Les collines de tes seins,
Le gouffre de ton sexe.
Tu seras ma carte,
Je serai ton explorateur.
Le désert de ton ventre,
Les plaines de ton dos,
Les deux monts jumeaux
De tes fesses
Séparés par la vallée
Au fond de laquelle
S'ouvre le tunnel de ton cul.
Partout j'irai,
Et j'entrerai
Hardiment et en douceur,
Tâtant le terrain,
Cherchant mon chemin,
Je ferai mon bivouac
Entre tes reins.
Et une fois que j'aurai tout compris,
Tout exploré,
Tout visité,
Tout respecté,
Bien fatigué
Quand viendra le jour
Je m'endormirai.

Basile philosophe naïf, Paris le 18 septembre 2018

Aucun commentaire:

Publier un commentaire