jeudi 15 mars 2018

913 L'origine de la Civilisation humaine

Pourquoi les humains sont-ils passés de l'état naturel original à celui de constructeurs et parfois également destructeurs de civilisations ? On a avancé plusieurs hypothèses. Celle la plus à la mode aujourd'hui est qu'au départ l'homme était « faible et nu ». Alors, il a inventé outillages, vêtements, habitations écritures, langues, calculs, etc.

Vous avez dit « faible et nu »? Nu n'est pas un problème. Les Tahitiens à Tahiti et les peuples aborigènes d'Australie vivaient nus en permanence avant l'arrivée des Européens. Ces derniers leur ont imposé de s'habiller au nom de la morale et de la « pudeur ». Les Tahitiennes étaient amenées à porter de stupides « robes mission » qui descendaient au moins jusqu'au bas des chevilles.

Vous avez dit faible ? Mais est-ce que c'est si vrai que ça ? Dans le monde animal l'homme est un animal de grande taille. Il mange des aliments crus et a donc les muscles des mâchoires très développés. Ce qui fait qu'il peut infliger de sérieuses morsures. Vivant en groupes solidaires il représente une proie dangereuse pour un grand prédateur qui lui préférera des proies plus inoffensives. Seuls humains menacés par les grands prédateurs : les petits enfants isolés. Mais ceux-ci parviennent à courir très vite pour se remettre sous la protection du groupe adulte. En résumé l'Humanité n'a pas besoin du « progrès ».

Alors, qu'est-ce qui amène le développement de la Civilisation ? Au départ très certainement le jeu. Jeu sans doute initié plus par les femmes que par les hommes. Mais pour accentuer la marche de la Civilisation il a fallut un déséquilibre. Ce déséquilibre interne aux humains, je l'ai identifié.

Il y a au moins vingt mille ans que les humains pratiquent l'élevage. Ils savent donc en partie comment fonctionne la reproduction y compris humaine. Mais ils ignorent complètement un élément essentiel : le rôle de la femme et le fonctionnement de l'ovulation. Le sang menstruel cause chez les hommes une peur superstitieuse. Les hommes ont cru durant au moins vingt mille ans être le seul intervenant actif dans la reproduction. Ils croyaient déposer la « semence » active dans la terre passive du ventre féminin. Cette manière de voir les choses a amené chez les hommes la croyance dans ce que les femmes leur appartenaient, étaient inférieures à eux. Ce qui a entraîné des troubles graves dans la vie des hommes et les a coupé des femmes. Tel est le déséquilibre vieux de vingt mille ans au moins qui est à l'origine de la barbarie comme de la Civilisation humaine.

Il a fallut attendre vers 1845 pour que deux médecins français, Félix-Archimède Pouchet et Charles Négrier, expliquent pour la première fois le fonctionnement de l'ovulation. Mais cette très grande découverte n'a pas pour autant effacé automatiquement les traces de vingt mille années d'ignorance sur la reproduction humaine. Ainsi que la stupide croyance dans la supériorité des hommes sur les femmes. Cette croyance est toujours extrêmement répandue. Le dérangement sexuel qui en résulte explique notamment le harcèlement sexuel des femmes par les hommes.

Coupés des femmes par leur comportement ultra-sexualisé nombre d'hommes vont rechercher des compensations à leur insatisfaction causée par cette fringale maladive. Ça pourra consister dans la recherche de l'accumulation infinie d'argent, etc. Une des compensations les plus calamiteuses est représentée par la recherche du pouvoir. Le monde entier souffre de ce comportement. Comprendre d'où et comment vient ce dérangement et depuis quand pourra sans doute aider à régler le problème. Ça pourra également aider à réduire certaines pathologies en particulier psychiatriques, mais pas seulement. Les humains ont fait depuis le début de leur évolution quantité de choses extraordinaires. Leur aventure continue et de très beaux chapitres restent encore à ouvrir. Il faut que la masse des hommes retrouve le chemin gracieux du cœur des femmes.

Basile philosophe naïf, Paris le 15 mars 2018

Aucun commentaire:

Publier un commentaire