vendredi 27 décembre 2019

1231 La chrématistique intellectuelle

Il y a deux mille trois cents ans, le sage grec Aristote condamnait la chrématistique. Il la définissait comme l'action vicieuse consistant à accumuler de l'argent non pour pouvoir avec profiter des plaisirs de la vie. Mais consistant à accumuler de l'argent uniquement et exclusivement pour accumuler de l'argent. Il avait raison. Son propos est hélas toujours très d'actualité.

Mais il n'existe pas qu'une chrématistique. J'en ai pris clairement conscience il y a seulement quelques jours.

La chrématistique intellectuelle consiste, par exemple, à accumuler des livres et des partitions de musique qu'on ne lit pas, des instruments de musique qu'on ne joue pas.

J'ai chez moi des livres que je n'ai jamais ouvert ou plus ouvert depuis très longtemps. Il va falloir m'en débarrasser, si je veux rompre avec la chrématistique intellectuelle que j'ai reçu de mes parents et aînés en héritage. Pour retrouver un peu de liberté face à ces montagnes de papier qui ne servent à rien, tout simplement.

Il va me falloir réussir à rompre avec cette fâcheuse tradition de la chrématistique intellectuelle. La rédaction de ce texte devrait m'aider à y arriver.

Basile philosophe naïf, Paris le 27 décembre 2019

Aucun commentaire:

Publier un commentaire