vendredi 15 février 2019

1152 L'inertie dynamique - essai philosophique

Les Chinois de l'ancien temps disaient : « le sage est semblable à la Polaire immobile, pendant qu'autour d'elle s'agitent les étoiles. » En fait, il ne s'agit pas là à proprement parlé de simple immobilité, mais d'inertie dynamique. Qu'est-ce à dire ?

Si je ne bouge pas et que tout s'agite autour de moi, le résultat de ma résistance à l'entraînement au mouvement est qu'avec un minimum d'efforts et aucune agitation je me déplace par rapport aux autres. De là où ils sont, les autres ont l'impression d'être stables et que je n'arrête pas de bouger par rapport à eux. C'est dû moins une possibilité éventuelle de vision pour eux.

L'exemple du Carnaval est frappant. Les humains s'agitent frénétiquement dans un tas de domaines. Le Carnaval, lui, revient chaque hiver durant la même période, imperturbablement, toujours semblable à lui-même dans ses règles et ses codifications traditionnelles.

Résultat on peut parfois croire que le Carnaval est agité et le monde est stable, alors que c'est exactement l'inverse qui se passe.

C'est tout le paradoxe de l'inertie dynamique. Agir consiste à ne rien faire si ce n'est résister à l'agitation.

Ceux qui ont bien assimilé cette règle sont les plus forts et font le moins de bruit. Ce sont des grands chats tranquilles. Et les autres sont des petites souris qui trépignent et s'agitent stérilement.

Basile philosophe naïf, Paris le 15 février 2019

Aucun commentaire:

Publier un commentaire