dimanche 27 octobre 2013

162 Que se lixe a troika !

Oh que c'est beau ! Et quel aveu !!!

Aujourd'hui, RTL, Libération, Le Monde, Le Parisien, et tout un tas d'autres « médias » français nous rapportent sur leurs sites Internet respectifs, que des milliers de Portugais ont défilé hier samedi contre l'austérité... à l'appel du mouvement « Que la troïka aille se faire voir ! ».

Mais, problème : le nom de ce mouvement est en portugais « Que se lixe a troika ! »

Ce qui ne signifie pas exactement la même chose.

Cela signifie très précisément : « Que la troïka aille se faire foutre ! »

Et pas du tout : « Que la troïka aille se faire voir ! »

Quelle étrange traduction dans nos si objectifs médias français !

Quels égards envers la Banque Centrale Européenne, le Fond Monétaire International et la Commission européenne qui forment la troïka !

Ils témoignent de la part de ces médias qu'ils aiment et respectent la troïka. Plus que ceux qui défilent au Portugal ou ailleurs contre l'austérité produite par la troïka.

C'est une prise de position. Que, personnellement je ne partage nullement.

Que la troïka aille se faire foutre ! Vive le beau, noble et admirable peuple portugais !

Quant à nos « amis » des médias, je leur conseille d'aller étudier le portugais, langue qu'ils ont l'air de ne pas savoir correctement traduire.

Peut-être connaissent-ils mieux l'anglais que le portugais...

Comment traduisent-ils alors : « fuck you, Mister ? »

« Bonjour Monsieur, comment allez-vous ? »

C'est la bonne réponse, vous avez dix sur dix en traduction.

Et si nos médias traitent ainsi l'information sur le Portugal, on peut se douter qu'ils traitent tout aussi « objectivement » le reste de l'information.

Ces médias qui ont annoncé qu'une grande panne nationale avait touché les abonnés de Free ce 22 octobre à partir de 21 heures jusqu'au 23 octobre à 1 heure du matin. J'ai été très intéressé de l'apprendre. Je suis abonné à Free et ai passé toute la soirée du 22 octobre jusqu'à fort tard en consultant des sites Internet. Mais, bien sûr, il y en a qui ne sont pas abonnés chez Free. Ou n'ont pas ouvert leur ordinateur le soir du 22 octobre. Ils pourront se dire à la lecture de nos chers médias peu lusophones : « Bon sang ! Encore une panne ! Ils sont trop nuls, chez Free ! » Donc, Free est de trop. Free qui a tant fait baisser le prix du téléphone mobile et de l'abonnement à Internet !

Basile, philosophe naïf, Paris le 27 octobre 2013

Aucun commentaire:

Publier un commentaire