dimanche 16 décembre 2018

1126 La très belle inconnue

Je la vois au cinéma.
Elle vend des billets
Et à boire et grignoter
À la salle où je vais.
J'ignore son prénom,
Ce qui fait
Que je peux en imaginer
Des surprenants et merveilleux,
Comme Terpsichore
Ou Galathéa.
Son sourire
Et son regard
Sont si doux
Qu'ils vous réconcilieraient
Avec le monde entier.
Je sais par elle
Qu'elle a trois enfants
Et un mari.
Si son mari
Est aussi adorable qu'elle,
J'aimerais bien le rencontrer.
Ce soir
À mon cinéma
J'ai vu un navet,
Mais ma déception
Fut adoucie et tempérée
Par le très doux sourire
De Galathéa
Qui m'a vendu mon billet.

Basile philosophe naïf, Paris le 16 décembre 2018

Aucun commentaire:

Publier un commentaire