mardi 4 décembre 2018

1114 Ma muse et sa source

J'ai revu la femme source 
De ma compagne en poésie.
Comme elle est jeune et belle,
Jeune et belle et timide,
Est-ce qu'elle m'aime ?
Je n'en sais rien.
À quoi pense-t-elle
Quand elle me voit ?
À rien, peut-être.
Mais en Poésie
Avec ma muse
Tout est possible,
Et surtout l'aimer,
L'aimer à l'infini parmi les astres
Au milieu du soleil et des étoiles,
Par delà le temps et l'espace
Allongés ensemble sur la Voie Lactée
Non loin de la chèvre d'Amalthée,
Dont la corne d'abondance
Déverse en permanence
Un flot de pierreries
Formant un lit
Où nous dormirons
Tendrement enlacés,
Bouche contre bouche,
Cœur contre cœur,
Durant dix millions d'années. 

Basile philosophe naïf, Paris le 4 décembre 2018

Aucun commentaire:

Publier un commentaire