vendredi 17 août 2018

1049 Aliénor au cœur d'or

Si vous avez mis le pied
Dans un nid de vipères en jupons.
Si vous êtes tombé dans les bras
D'un cobra.
Dites-vous bien
Que si néanmoins
Vous pensez encore
Que la vie est belle,
Vous n'avez pas tort,
Car vous allez bientôt rencontrer
Aliénor,
La fille au cœur d'or
Et au regard de diamant
Qui efface tous les serpents,
Apaise en douceur
Et tarit tous les pleurs.

Basile philosophe naïf, Paris le 17 août 2018


Poème présenté et dit ainsi le 7 septembre 2018 à une soirée slam au Moulin à Café :

Dans le domaine sentimental je fais une concurrence absolument déloyale au rayon jardinage du BHV !

Question râteaux, ma collection est infiniment plus grande, riche et belle que celle du rayon jardinage de ce magasin !


Il fut un temps où je mettais 5 à 10 ans pour me remettre d'un râteau.

Avec mon dernier râteau  j'ai mis 19 jours pour me remettre. Il y a donc un progrès ! (rires)

Au bout de 19 jours j'étais prêt à prendre un nouveau râteau. Ce qui n'est pas encore arrivé, mais ne saurait tarder !

Pour marquer mon progrès dans ma capacité d'encaissement râtelière, j'ai écrit un petit poème.

Il s'intitule : "Aliénor au coeur d'or".


Si vous avez mis le pied
Dans un nid de vipères en jupon,
Si vous êtes tombé dans les bras
D'un cobra,
Et que vous pensez encore
Que la vie est belle,
Vous n'avez pas tort,
Car vous allez bientôt rencontrer Aliénor
La fille au cœur d'or
Et au regard de diamant
Qui dissout tous les serpents
Apaise en douceur
Et tarit tous les pleuirs.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire