vendredi 8 février 2013

91 Proposition de technique de construction d'une goguette


Dans la goguette existent six fonctions, d'importance décroissante. Pour se les remémorer facilement, on peut les mettre en équivalence avec les valeurs des cartes à jouer :

As : direction
Roi : costumier et maquillages
Dame : chansonnier (celui qui récolte les textes des chansons)
Valet : percussions et bigophones
Dix : boissons
Neuf : propagande

Chaque fonction est redoublée. De plus, aux deux de la direction est joint un troisième membre pour former le triumvirat de direction.

Pour commencer une goguette, celui ou celle qui en prend l'initiative, lui donne un nom et assume le lancement de celle-ci.

Il met en chantier la goguette et recrute un roi et une dame.

Ensuite sont recrutés le valet, le dix et le neuf.

Le dix a aussi pour tache d'apporter à boire ou s'assurer qu'il est apporté à boire au groupe durant les défilés festifs dans la rue.

Une fois les 6 premiers membres recrutés, sont recrutés les 6 qui redoublent leurs fonctions.

Soit les deuxièmes as, roi, dame, valet, dix et neuf.

L'étape suivante est que chaque goguettier soit pourvu d'un bigophone, une tenue de carnaval et un carnet de chansons.

L'enseigne drapeau est fabriquée.

L'emblème, la couleur, la fleur, la devise et l'hymne de la goguette sont adoptés.

Les percussions mises en place.

Le cri salut de la goguette est adopté.

Les premières réunions chansons ont lieu.

La goguette est née et sa naissance est annoncée par les 2 neufs.

Cette technique de construction est inspirée de sources historiques diverses : parisiennes, dunkerquoises et italiennes.

Elle peut être modifiée, sans toutefois dépasser le nombre de 19 membres.

Basile, philosophe naïf, Paris le 4 avril 2012

Aucun commentaire:

Publier un commentaire