mercredi 25 septembre 2019

1213 Adoucir le veuvage avec la lioubithérapie

Je suis un homme. J'aime les femmes et leur souhaite à toutes la plénitude du bonheur.

Quand on évoque la plénitude du bonheur, on assimile souvent celle-ci à l'amour. Ce qui est résolument juste et objectif. C'est là aussi qu'intervient la dureté du veuvage.

Les femmes vivent généralement plus longtemps que les hommes. Ce qui fait que celles qui ont eu la chance de rencontrer un compagnon à leurs convenances, se retrouvent un jour veuves.

Mis à part une minorité de veuves qui rapidement meurent de chagrin ou se suicident, un nombre important de ces femmes continuent seules leur vie. Certaines retrouvent un compagnon, mais ce n'est pas toujours le cas.

À toutes ces dames la lioubithérapie ferait le plus grand bien, pour mieux vivre.

On peut ajouter que la lioubithérapie est aussi adaptée pour soulager la souffrance causée par des deuils en général. Et pour prévenir les suicides causés par des chagrins d'amour. Il y en a de très nombreux chaque année.

Il est probable que des troubles de santé connus pour être liés à l'affectif, profiteront également de la lioubithérapie. Je pense par exemple ici à l'anorexie mentale.

La lioubithérapie offre de multiples facettes positives. L'une d'entre elles est que soigner avec elle améliorera la vie du soignant. Car en lioubithérapie, quand on donne on reçoit, et quand on reçoit on donne.

Je commence tout juste à présent à diffuser mes réflexions sur la lioubithérapie. J'ai déjà reçu un retour positif et encourageant venant d'une femme médecin amie et retraitée.

La grande aventure de la lioubithérapie ne fait que commencer !

Basile philosophe naïf, Paris le 25 septembre 2019

Aucun commentaire:

Publier un commentaire