dimanche 6 avril 2014

240 Proposition d'organisation goguettière

Monômes, binômes, polynômes :

Une goguette est formée de 18 monômes : goguettiers ou goguettières. Elle ne dépasse pas ce nombre. Est rigoureusement indépendante, apolitique et festive. Son but est la fête, le rire et la chanson.

Les 18 monômes sont organisés en 9 binômes.

Regroupés par 3, ces binômes forment 3 polynômes.

L'ensemble constitue une goguette.

Elle se dote d'un nom, un emblème, un chapeau, une chanson, une devise et un ensemble de bigophones et percussions.

Structure interne :

Au sein de chaque binôme sont 1 monôme marchant et 1 monôme suiveur. Le monôme marchand se charge de la communication extérieure.

Les 3 monômes marchands au sein d'un polynôme forment la direction du polynôme. Leurs fonctions sont réparties ainsi :

Direction,
Fournitures,
Communication et archives.

Les monômes directeurs de chaque polynôme forment le bureau de la goguette.

Symbolique :

Au sein des polynômes existent un polynôme oiseaux, un polynôme fleurs et un polynôme étoiles.

Ses membres prennent des sobriquets oiseaux, fleurs ou étoiles.

Mémoriser la goguette :

La goguette dépose ses publications et copies de documents d'archives en un lieu de conservation mémoriel, par exemple : le Département des Arts du spectacle de la Bibliothèque nationale de France, le Musée international du Carnaval et du Masque de Binche, des archives municipales, etc.

Précisions :

Les fournitures sont la boisson, le tissu pour les chapeaux ou masques-voilettes, etc.

La goguette devra au maximum fonctionner sur la base du cœur et de la bonne volonté. 

On peut imaginer des goguettes enfantines, des goguettes étudiantes, etc. Les goguettes étudiantes seront la base de renaissance de la société festive universelle étudiante de la Corda Fratres (1898-1914).

Basile, philosophe naïf, Paris le 6 avril 2014



 

Aucun commentaire:

Publier un commentaire